Aide par téléphone

Yann Leroux

Né en 1974 il est originaire de l’Abitibi, avait d’abord complété ses études au CEGEP de Joliette avant de s’installer à Montréal à l’âge de vingt ans. Il commencera une formation académique à l’université (UQAM) pour réaliser très rapidement que cet enseignement et l’environnement universitaire n’étaient pas pour lui. Grand observateur de l’art actuel et passé (il fréquente assidûment bibliothèques et musées), mais aussi solitaire dans la grande ville, il quitte les bancs d’école pour travailler et apprendre plutôt en autodidacte.

Entourées d’un voile plutôt classique, sous des camaïeux de brun et de rouge étonnants, ses compositions dépeignent toutefois une réalité bien contemporaine : les modèles qui posent presque tous les jours dans l’atelier de l’artiste sont ses amis, ou des modèles improvisés saisis dans leur environnement quotidien (assis à l’ordinateur, à la table à dessin). Quand une jeune femme pose dans l’atelier de Yann, c’est un décor dépouillé qui forme l’arrière-plan, auquel l’artiste ajoute des objets tirés de son imagination, toiles classiques accrochées au mur, natures mortes intégrées au plan intermédiaire ou arrière, images reflétées dans un miroir qui ajoute une autre dimension, bref, dans leurs poses naturelles, les modèles évoquent la vie et les préoccupations très actuelles d’une génération qui prend sa place dans la société.

Constats sociaux, ces peintures? Non, et oui. Là n’est pas l’objectif premier, mais on peut voir et comprendre qu’au-delà des «finis» glacés très attirants, et des poses qui font penser à Schiele ou à Degas, se dessine une réalité qui sans être des plus belle est toutefois bien authentique.

})

Restez informés!

Inscrivez-vous à notre infolettre et ne manquez pas les plus récentes oeuvres présentées!

 Français  
 English